LA FILLE MILLIONNAIRE EPISODE 2b

Au commissariat, l’agent Nicolas et Belinda faisaient rapport au commandant dans son bureau. - Hé bien dites-moi comment avance l’enquête sur le kidnapping de la fille du millionnaire ? Demanda le commandant...

LA FILLE MILLIONNAIRE EPISODE 2b

Au commissariat, l’agent Nicolas et Belinda faisaient rapport au commandant dans son bureau.
- Hé bien dites-moi comment avance l’enquête sur le kidnapping de la fille du millionnaire ? Demanda le commandant
- Pour l’instant aucune piste qui mène vers les kidnappeurs, annonça l’agent Nicolas
- Cependant nous avions des images du magasin qui montrent les hommes cagoulés dont l'un avec un tatouage d’un papillon au cou. Cela correspond parfaitement à la description de la fille kidnappée. Nous allons faire le tour des bars pour plus d’informations. Ces genres des criminels dilapident leur butin dans les boites. Expliqua l'agent Bilinda
- Bien. J’attends de vous un travail de qualité vous ne dormirez sur vos deux oreilles que si ces malfrats sont mis derrière les barreaux. Dit le commandant sérieusement
- Nous faisons de notre mieux commandant. Soupira l’agent Nicolas
- Vous êtes des meilleurs agents ayant fait des preuves sur terrain. Si non comment ça se passe chez le millionnaire ?
- L'on a renforcé la garde chez lui et des agents de police gardent un œil sur sa fille en contrôlant tous ses mouvements d’entrée et de sortie. Argumenta l'agent Bilinda
- Parfait ! Soupira le commandant soulagé, maintenant vous pouvez sortir. Passez dans la salle d’armes pour le ravitaillement
- Merci commandant. 
Après avoir fait un salut d’honneur, ils sortirent du bureau à la queue leu-leu. . 
- Franchement Nico tu trouves pas qu'il serait mieux qu'on fasse un tour en bar ce soir ? Proposa l’agent Belinda
- J’allais te faire la même suggestion. 
Ils discutaient dans le couloir qui mène vers la salle d’armes. Dès qu'ils sont arrivés, ils se sont servis trois colts 45, deux gilets par-balles et deux fusils automatiques. 
- Hum j'ai l’impression de partir en guerre soupira l’agent Belinda après avoir enfilé son gilet
- En tout cas moi ça faisait longtemps que j'avais pas manipulé un fusil automatique on doit s'attendre à tout sur terrain.
- C'est bon je crois qu'on peut sortir
Ils mirent les armes dans un gros sac noir que l'agent Nicolas porta avant de déguerpir de la salle d’armes………✳✳✳
Allongée sur son lit, les yeux dans le vide. La fille du millionnaire méditait sur son enlèvement. La police avait mis à sa disposition un garde du corps rapproché en dépit de ceux qui la surveillaient de loin. Elle se décida d'aller se degoudir les jambes dans le jardin. Lorsqu'elle fut dehors son garde du corps rapproché l'aborda : 
- Mademoiselle voulez-vous sortir ? 
- Pas vraiment juste me dégourdir les jambes dans la cour
- Bien je dois vous accompagner pour votre sécurité
- D’accord. 
Puis ils ont entrepris la marche. Au bout des quelques minutes, la fille s’assit sur un banc alors que son garde du corps se tenait debout à ses côtés à guetter à gauche à droite
- Vous savez quoi M. l’agent ? Demanda-t-elle soudainement
- Quoi donc mademoiselle. 
- Je vous trouve trop jeune pour être un policier 
- Rassurez-vous j'ai toutes les qualités qu'il faut pour être un bon agent c'est pourquoi l'on m'a désigné comme votre garde rapproché. 
- D’accord on vous appelle comment moi c'est #Barbara 
- Mon nom est #Dimitri mademoiselle
- Dimitri ? C'est marrant ça c'est le nom d'un copain de l’université, sursauta Barbara
- Bien ! Fit l’agent 
- Je me demande pourquoi vous êtes là à regarder à droite à gauche ils vont pas qu'en même venir ici ?
- Je fais mon travail mademoiselle. Je dois assurer votre sécurité. 
- Je comprends. Alors M. Dimitri, j'ai bien envie de rentrer dans la maison j'ai un peu faim 
- D’accord après vous ! 
Puis elle se leva sans un regard pour l’agent et se dirigea vers la maison. On avait fait installer plusieurs caméras de surveillance dans la cour. Lorsqu’elle fut entrée, les domestiques avaient déjà garni la table des différents mets. 
- Huuu j’adore la salade il y a un peu de tout ! Dit Barbara en prenant place à la grande table. 
D’habitude elle dîne avec son père. Mais il se peut que ce dernier était dans un rendez-vous d’affaires. Son garde du corps, Dimitri se tenait debout pendant qu'elle mangeait 
- Je trouve ça bizarre M. Dimitri, venez vous joindre à moi vous voyez bien qu'il y a assez de nourritures. Suggéra la fille du millionnaire. 
- Non merci mademoiselle. Répondit froidement l’agent. Ça serait abuser de mon travail ça fait partie du code d’honneur. 
- Je vois ! Mais ça me plait pas du tout. 
- C'est comme ça mademoiselle.
- Bien. J’aimerais savoir une chose vous êtes mon garde du corps rapproché ça veut dire que vous allez me suivre partout ? 
- Absolument mademoiselle
- Hummm même aux toilettes ?
- Si le besoin l'impose mademoiselle. 
- Quoi ? Mais c'est du délire s’exclama la fille, non mais c’est quoi ce cirque ? Me suivre aux toilettes mais vous êtes dingue !
- J'ai dit si le besoin l’impose. Et c’est surtout pour les toilettes publiques. 
- Hum c'est drôle. Ok alors comment allez-vous me surveiller moi ?
- J'ai passé une semaine entière à étudier les recoins de cette maison, j'ai des caméras partout. 
- Ça répond pas à ma question comment comptez-vous me surveiller moi
- Hé bien j'ai déjà vos horaires de sorties et rentrées. S'il y a une sortie improviste je saurai comment m'y prendre. Je serai à vos côtés tout le temps, lorsque vous serez au cours j'ai fait installer une caméra de surveillance dans la salle. Je serai dans le hall entrain d'observer tout. 
- Franchement vous me laissez pas d’intimité là !
- Vous en aurez soyez-en sûre, je vais juste m’assurer que rien ne puisse déranger votre intimité en tout cas on peut plus se permettre que la même chose vous arrive
- Vous voulez dire le kidnapping ?
- C’est cela mademoiselle. 
- Ok c'est une expérience que je ne souhaite pas revivre. 
- Tout à fait mademoiselle. 
Pendant qu’ils palabraient, le millionnaire fit son entrée. Sa fille se leva d'un bond et alla embrasser son père. Ce dernier l’étreignit dans ses bras……✳✳✳
Il était 19h30’ ��au poste de police. Lorsque l’agent Nicolas et l’agent Belinda sortirent pour se rendre au premier bar ciblé……..Follow Next ! #Beverlyheartheart Just_do_it !